À propos de

Qui suis-je ?

Je m’appelle Rébecca et j’ai 37 ans.

Après des études en psychologie (licence), je me suis intéressée au développement personnel et à l’hypnose.

J’ai donc suivi des formations en PNL (Programmation Neuro-Linguistique) et en hypnose thérapeutique (hypnose Ericksonienne).

J’ai commencé à recevoir en cabinet pour des problématiques de perte de poids, arrêt du tabac, insomnie, gestion du stres….Bref, toutes les “problématiques” pour lesquelles on va voir un hypnothérapeute…

Quand j’ai eu ma première fille, je me suis tout naturellement intéressée à la parentalité.

Je me suis donc rapprochée et suis intervenue, comme bénévole, dans un centre de parentalité.

Ce centre de parentalité était sous statut associatif (loi 1901) et était associé à une association d’handi-parentalité.

Ceci m’a emmené à rencontré beaucoup de parents porteurs de handicaps, de toutes sortes, et qui nécessitaient un suivi ou assistance particulière pour la procréation et le suivi de grossesse.

C’est ainsi que j’ai rencontré beaucoup de personnes en parcours FIV ou PMA et que je me suis intéressée de plus près aux difficultés périnatales. Car soyons franche, si on est pas confronté à ces difficultés soi même, ça reste un sujet peu abordé…

C’est donc en “pratiquant”, en rencontrant les personnes qui vivaient cette situation, que je m’y suis intéressée. C’est en aidant les femmes particulièrement qui venaient dans ce centre, que j’ai “adapté” mes séances d’hypnose thérapeutique “lambda” à des séances spécifiques sur la difficulté périnatale.

Progressivement, et surtout grâce au bouche à oreille et aux réseaux sociaux, j’ai eu de plus en plus de femmes qui désiraient me consulter pour des difficultés périnatales (des femmes en parcours FIV ou PMA mais également des mamanges ou des femmes ayant subi un IVG ou un IMG et qui n’arrivaient pas à “continuer à vivre”sereinement).

C’est donc au contact de ces femmes, de ces mères, ces couples et ces familles, que j’ai élaboré progressivement un programme spécifique.

Au début, je recevais en cabinet (en dehors des temps à l’association) et j’accompagnais ces femmes, tout comme j’accompagnais en hypnose pour d’autres problématiques.

Puis, un jour, une future maman que j’accompagnais, suite à un parcours FIV, a parlé de moi à une de ces connaissances qui habitait en Suisse.

Et c’est comme cela que j’ai commencé mes séances à distance, via SKYPE. Au début, j’ai associé ce moyen à distance exclusivement, pour les personnes non “valides” que j’accompagnais et qui avaient des difficultés à se déplacer au cabinet.

Aujourd’hui, j’accompagne exclusivement qu’à distance, des femmes qui habitent partout en France, au Canada, en Suisse, en Belgique sur ces difficultés périnatales.

Je pense que les difficultés périnatales sont un sujet particulier, à part entière et ne peuvent pas être abordées comme un suivi “lambda” de deuil, “gestion du stress”, “confiance en soi” ou autre. Bien évidemment, ces sujets sont présents dans les différents programmes mais orientés “difficulté périnatale”. Car on est bien d’accord que la gestion du stress en attente des résultats d’une FIV n’est pas la même que la gestion du stress au travail…

Et d’un aspect professionnel, je trouve qu’il existe beaucoup d’accompagnements en hypnose de grossesse ou hynose de naissance mais, très peu qui abordent le sujet des difficultés périnatales, alors que c’est là où on en a le plus besoin. Soutenir les femmes dans la maternité joyeuse et la naissance c’est très bien, mais il faut aussi voir les souffrances pour celles pour qui “tout ne se passe pas comme prévu”.